Histoire

Village du Solliat Village du Solliat

Histoire

Taillé de sinople au rencontre d'ours brun au naturel et d'or à une flamme de gueules de trois points ondoyantes soutenu d'une fasce alésée de sable.

Au XVe et XVIe siècles, époques où les premières maisons sont apparues dans cette partie du vallon supérieur, entre 1550 et 1560, le mot « feu » désignait un foyer, un ménage, une famille. Cette flamme de gueules, cette flamme rouge est ainsi le symbole de la famille. Et cette famille repose sur un champ d'or.

Vers 1554, existait à l'Est de l'agglomération actuelle, une marre, une souille ou souillard, comme on l'appelait alors, auquel venait s'abreuver un ours. C'était le « souillard de l'Or », appellation qui s'est déformée en « Le Solliard à L'ours » pour aboutir au nom actuel de « Le Solliat ».Une tête d'ours représentative de l'origine du nom du village avait sa place sur les armoiries. Cette tête d'ours est posée sur un fond vert qui représente le pays.

Le Solliat a longtemps joué un rôle en vue dans la commune, avant de se voir relégué, lui dont la vocation agricole ne s'est jamais démentie, par ses grands voisins du Sentier, du Brassus et de l'Orient, développés grâce à l'industrie horlogère et organisés en fraction de commune depuis le début du siècle.

Le Solliat doit assurer son existence propre. Il dispose pour cela d'un comité dynamique œuvrant dans une Société d'intérêt public constituée en 1902.

Son drapeau a été inauguré le 1er juin 1974.